traduci 

La peinture murale est, de par sa nature, claustrophobe. Elle préfère la lumière et l’air des grands espaces publics aux espaces fermés des galeries d’art ou ceux privés des demeures des collectionnites, parce que sa propre énergie vitale prend sa source exclusivement au contact avec les gens.

C’est ainsi que, loin du snobisme de l’élite artistique actuel et pour la spontanéité de son langage compréhensible et de son accessibilité à tous, nous pouvons la considérer comme la forme d’art la plus démocratique de notre époque et, par conséquent, particulièrement en adéquation avec notre intention de vouloir divulguer et connaître le personnage Coluche.

L’idée de réaliser un murales dédié à l’image de Coluche a pris forme au printemps 2017 avec la disponibilité de Luca Fiore, auteur et réalisateur du projet figuratif, sous la proposition et la médiation du site valcomino-senzaconfini.it, avec l’adhésion spontanée de l’Administration Communale qui a saisi la fonction culturelle et civique du projet.

On comprend pourquoi cette idée est la conséquence naturelle d’un long travail de plusieurs années autour de la redécouverte, valorisation et diffusion de la figure de Coluche dans notre ville (Casalvieri pour la mémoire de Coluche).

Le murales C'est l'Histoire d'un Mec a été réalisé à titre entièrement volontaire et gratuit dans l’arc d’une intense journée de travail, commencée le matin du 10 août jusqu’aux premières lueurs du jour suivant, par Luca Fiore et Massimo Pallone

Traduction du texte français en surimpression sur le murales

Aggiungi commento


Codice di sicurezza
Aggiorna